Version françaiseEnglish version

Le pays de Sorgues

Le Pays de Sorgues se situe en Provence, dans le Comtat venaissin, entre le mont Ventoux, les Monts de Vaucluse, et le Lubéron.

L’Isle sur la Sorgue a été construite entre les bras multiples de la Sorgue qui prend sa source à quelques kilomètres de là, à la Fontaine de Vaucluse, immortalisée par Petrarque et le poète René Char qui naît à L’Isle en 1907 :

« La sorgue m’enchâssait. Le soleil chantait les heures sur le sage cadran des eaux ».

Nommée primitivement Insula ou encore Isle en Venayssin, " Venise la comtadine", "ile perdue au pied du Luberon" fut la capitale économique du Comtat Venaissin.

La Sorgue utilisée de tous temps pour sa force motrice en fit une ville manufacturière.
Au XVIIIème siècle c'était une "ville opulente par son commerce, celui des soieries, de la toilerie, des cadies, par celui des laines ouvrées".
Elle fut la ville au 62 moulins, l'industrie de la soie s'implanta à côté de celle de la laine, les eaux de la Sorgue contribuant à la renommée des teintures de L'Isle - ses industries, son commerce et ses foires étaient connus en France comme à l'étranger.

Arthur Young écrivait au XVIIIème siècle " je trouvai de belles allées d'arbres entourées de cours d'eau murmurant sur des cailloux...ce fut pour moi comme une féerie".
et Ardouin Dumazet décrit la ville il y a tout juste cent ans " des platanes immenses empêchant tout accès aux rayons du soleil, des hôtels, des cafés bordent la rivière limpide sur laquelle pendent les grandes roues des moulins et des fabriques, c'est un site exquis".

Déjà au XVIIème siècle les anglais y venaient nombreux.
A cette époque la ville qui comptait 6000 habitants avait 17 auberges.
La réputation gastronomique de la ville était due à l'abondance des truites, anguilles et écrevisses péchées dans la Sorgue. Les pêcheurs de L'Isle avait un droit exclusif de pêche depuis la source de la Sorgue jusqu'au Rhône, privilège concédé par le comte de Toulouse puis par le Pâpe.
L'auberge Saint Martin a été l'une des auberges les plus renommées.

Souhaitant conserver sa renommée, sa vocation commerciale et touristique, la ville ne se replie pas sur son passé mais entreprend sa reconversion. C’est ainsi que depuis plus de trente ans elle est connue pour son marché international des antiquités et de la brocante, associant professionnels, amateurs et collectionneurs, 7 grands villages d'antiquaires, 250 boutiques.

Les deux foires annuelles au printemps (foire de Pâques) et en été (foire du 15 août) attirent un grand nombre de marchands, triplant le nombre d’antiquaires installés de façon permanente à l’Isle sur la Sorgue.