Version françaiseEnglish version
Hôtel Dongier AntiquitésL'hôtel Saint Martin et DongierLe Pays de SorgueProvence, pays des Sorgues, monts de Vaucluse et Luberon

Provence, pays des Sorgues, monts de Vaucluse et Luberon

CARTE DU COMTAT VENAISSIN 1745.jpg
CARTE DU COMTAT VENAISSIN 1745
La Provence entre mer, Alpes et Rhône, et les monts de Vaucluse et du Luberon encerclent le Pays des Sorgues dans la plaine du Comtat Venaissin fécondée par les eaux.

Montagnes à l'échelle de la Provence, culminant à plus de 1900 mètres au Mont Ventoux, mons ventosus, la montagne des vents, et 1200 mètres ailleurs.

Les Monts de Vaucluse, série de hauts plateaux, coupés de "combes" ou ravins," c'est le pays de la lavande, des cerisiers, des moutons et des abeilles".

Les monts du Luberon, chaîne dix fois plus longue que large, "robuste, fortement plisséee par des failles et des ravins" elle se prolonge par la chaine des Alpilles.
Entre les monts de Vaucluse et ceux du Luberon s'ouvre une vallée qui marquait autrefois la frontière de l'état du Pape.
La vue s'étend parmi les oliviers, les chênes et les carrières d'ocre " et vers le Nord, sur les montagnes qui peu à peu élèvent leur lignes harmonieuses jusqu'au Ventoux".

Les villages perchés, un temps désertés, sont aujourd'hui restaurés.

En bordure des monts de Vaucluse se trouve Vénasque qui a donné son nom au Comtat Venaissin.

On ne peut pas ne pas évoquer la fontaine de Vaucluse aux pieds de ces monts, à quelques kilomètres de L'Isle sur la Sorgue.
Pétrarque y séjournait et écrivait " j'ai deux jardins, l'un est ombragé propre à l'étude, consacré à Apollon ; il est en pente, à la naissance de la Sorgue, terminé par des rochers inaccessibles.
L'autre est plus près de la maison, moins sauvages, agréable à Bacchus".

L'auteur des mémoires sur la vie de Pétraque, Mr de Sades décrit la fontaine "Le vallon est renfermé de tout côté par des rochers qui forment une espèce de fer à cheval, de façon qu'il n'est pas possible d'aller au delà, c'est ce qui a fait donner le nom de Vaucluse, vallis clausa".