Version françaiseEnglish version

Local à louer

Actuellement nous avons un local à louer de 21m²
Nous recherchons en particulier des antiquaires spécialisés en bijoux anciens ; livres anciens ; objets de curiosités ; numismatique ; pendulerie/horlogerie ; orfèvrerie ; argenterie ; miniatures ; bronzes ; armes anciennes ; instruments scientifiques anciens ; maquettes anciennes ; papier peints anciens et antiquités modernes des décennies 1940 à 1970...
N'hésitez par à nous contacter pour une demande de local.

Glossaire Français / Anglais des antiquités

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Label SNACO village antiquaires.jpg
Label 2018 "Antiquité qualité" dans la catégorie "Village d'antiquaires" du SNCAO

Galerie expertisée

logo FNEPSA.gif
L'Hôtel Dongier Antiquités fait appel à un expert affilié à la Fédération Nationale des Experts Professionnels en œuvres d'Art afin d'offrir à la clientèle le maximum de garantie.

L'histoire de la faïence par Jean-Claude Degez 1ère partie

1/ LES DEBUTS DE LA FAIENCE EN FRANCE :
Au XVIème siècle, les premières manufactures faïencières s’implantent dans le royaume,
LYON, NEVERS et ROUEN.
Mais, c’est à la fin du XVIIème siècle que la faïence atteint son plein essor.
En effet, LOUIS XIV, après trois édits somptuaires successifs, fin XVIIème début XVIIIème ordonne la fonte de toute la vaisselle d’or et d’argent.
Les guerres coûtent fort chers et il faut bien renflouer les caisses de l’état.

Dès lors, les manufactures de faïence s’implantent et fabriquent en remplacement des services pour le roi et la noblesse.
Ces manufactures s’implantent toujours prés de trois éléments essentiels pour la fabrication.
• UNE CARRIERE : pour l’argile
• UNE RIVIERE : pour l’eau
• UNE FORET : pour le bois de chauffe

2/ DEFINITION :
Déjà le mot « FAIENCE «
Il provient de FAENZA, petite ville d’Italie située au pied des Apennins qui fût au 15ème siècle le centre d’une fabrication de céramique renommée.
Plus tard cette céramique portera le nom de FAIENCE.
Il existe des faïences blanches, sans décor, mais généralement une pièce se décompose en quatre éléments.
• DE L’ARGILE
• DE L’EMAIL
• UN DECOR
• ET LA MAGIE DU FEU

3/ FABRICATION :
L’ARGILE :
Lavé, malaxé, décanté, séché, pour obtenir une pâte fine et légère qui sera ensuite tournée ou moulée suivant l’utilisation finale.

L’EMAIL :
Email que l’on nomme STANNIFERE, puisqu’il contient du plomb et de l’étain
(Environ 75% de plomb pour 25% d’étain).
Ces deux composants sont cuits dans un creuset puis réduit en poudre et ajoutés au bain qui contient :
De la silice, du quartz, de la marne calcaire, du sel et de l’eau.
Chaque manufacture conservait jalousement son secret de fabrication de l’émail.
Detail bourrelet faience moustier.jpg
Les plats et assiettes de MOUSTIERS comportent au revers des pièces, un bourrelet d’émail en bordure de l’aile due au tour de main de l’émailleur.
L’opération d’émaillage, demande une grande maîtrise et un très grand savoir faire.
Grâce à une pince, l’émailleur devait en un tour de main, tremper la pièce dans le bain et répartir l’émail sur l’argile sans aucune coulure.
A ce propos, il existe sur les plats et assiettes de MOUSTIERS une particularité.
Au revers des pièces, on trouve un bourrelet d’émail en bordure de l’aile due au tour de main de l’émailleur.
LE DECOR :
Il existe deux techniques différentes :
LE DECOR DE GRAND FEU et,
LE DECOR DE PETIT FEU

Dans les deux cas, l’opération initiale est identique :
On cuit l’argile à une température d’environ 900°, cuisson appelée au dégourdi et l’on obtient un biscuit.
Cet argile et ensuite trempé dans le bain d’émail, puis laissé séché.