Version françaiseEnglish version

Local à louer

Actuellement nous avons un local à louer de 28m²
Nous recherchons en particulier des antiquaires spécialisés en bijoux anciens ; livres anciens ; objets de curiosités ; numismatique ; pendulerie/horlogerie ; orfèvrerie ; argenterie ; miniatures ; bronzes ; armes anciennes ; instruments scientifiques anciens ; maquettes anciennes ; papier peints anciens et antiquités modernes des décennies 1940 à 1970...
N'hésitez par à nous contacter pour une demande de local.

Glossaire Français / Anglais des antiquités

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Label SNACO village antiquaires.jpg
Label 2018 "Antiquité qualité" dans la catégorie "Village d'antiquaires" du SNCAO

Galerie expertisée

logo FNEPSA.gif
L'Hôtel Dongier Antiquités fait appel à un expert affilié à la Fédération Nationale des Experts Professionnels en œuvres d'Art afin d'offrir à la clientèle le maximum de garantie.

EMILE GALLE « MAGICIEN DU VERRE » (1846-1904)

Emile Gallé « magicien du verre » (1846-1904)

En réaction contre l’industrialisation, la production mécanisée et la division du travail, on assiste dans les années 1880 à un « retour à la nature » et à des mouvements artistiques mettant en valeur l’artisanat d’art et la formation d’artistes.

C’est une esthétique nouvelle, un Art Nouveau dans un siècle finissant.
L’art du verre est à cette époque un mode d’expression majeur.
Emile Gallé par ses nouvelles techniques en est le précurseur.
Vase clair de lune de E Galle.jpg
Vase clair de lune de E Galle
Son père est peintre sur porcelaine, à la tête d’une petite entreprise de verre et porcelaine à Nancy dont la ville est un centre de verrerie depuis le moyen âge.
Emile Gallé à une personnalité hors norme. Il suit une longue formation pour approfondir son art jusqu’à l’excellence.
Il étudie la philosophie, la littérature, les sciences, la botanique, la minéralogie, zoologie et suit en 1866 un apprentissage sur différentes techniques de fabrication du verre.
En 1871, à l’occasion d’une exposition à Londres, il fait la connaissance avec le mouvement Arts and Crafts ou New Art.
En 1874, il prend la direction artistique de la manufacture familiale.
La nature est sa source d’inspiration, il traduira dans son art les sensations que lui apportent la beauté et la spiritualité au travers de la nature.
Il ne s’agit ni de reproduire, ni d’imiter mais de trouver les symboles qui se dégagent de l’étude de cette nature.
Il écrit : « il suffira de regarder autour de soi, de chercher à savoir, d’étudier et d’aimer, car le symbole jaillira spontanément chez le décorateur, de ces forces combinées ».
Il crée des correspondances avec la littérature et la poésie.
Il inscrit dans le verre des vers de Baudelaire ou de Victor Hugo.
En 1892, le vase « les fonds de la mer » est exposé, illustré par ces vers de Baudelaire qui trouvent leur écho chez Gallé : « O mer, nul ne connaît tes richesses intimes
Homme, nul n’a sondé le fonds de tes abîmes
tant vous êtes jaloux
de garder vos secrets ».
Son œuvre est reconnue et récompensé à l’exposition universelle de 1889 et à l’exposition de Chicago de 1893.
Son entreprise de Nancy acquiert une renommée internationale.
Il fait l’admiration de Marcel Proust.
A l’exposition universelle de Paris de 1900 (76 000 exposants) c’est un triomphe.
Il est à l’apogée de sa carrière et de son art.
Le pavillon Gallé reproduit son laboratoire avec un four de verrier au-dessus duquel il a inscrit : « mais si tous les hommes sont méchants, faussaires et prévaricateurs, à moi les mauvais démons du feu : éclatent les vases ! croule four ! afin que tous apprennent à pratiquer la justice ».
Exigence artistique autant que morale, c’est une voie initiatique.
Vase Galle.jpg
Vase Gallé en forme de gourde aplatie en verre multicouche.
Les motifs floraux :
Il pratiquait la sculpture sur verre en appliquant sur ses vases des masses colorées de verre fondu qu’il modelait séparément puis les appliquait à chaud pour obtenir une sculpture en relief.
L’orchidée représentait le triomphe de cette technique.
Les motifs floraux sont très variés : lys, nénuphars, rhododendrons.
Technique du verre incrusté de marqueterie : le vase « les chardons » (le chardons est l’emblème de Nancy, sa ville natale).
Technique du verre camée avec représentation de chrysanthèmes.
E Galle Vase en verre 1880 1890.jpg
Emile Gallé, vase en verre 1880/1890
Les insectes :
Il étudie les libellules fossilisées : c’est un gobelet dans lequel la libellule aux ailes mouchetées est incluse dans le verre camée.
Verrier, il fut aussi ébéniste :
Il présente à l’exposition universelle de 1900 du mobilier :
Commode sculptée, marquetée et incrustée de nacre de nacre avec cette légende « Travail est joie chez Gallé ».

Il a créé de son vivant environ 20 000 pièces. Il meurt à 58 ans sans avoir pu réaliser tous ses projets.
Esprit toujours en éveil, son œuvre est un jaillissement sans cesse renouvelé par ses recherches et inventions.
Il a inspiré toute une génération d’artistes.
Il a laissé des notes et documents publiés après sa mort en 1908 « Ecrits pour l’Art », c’est pour une grande part des compte rendus de ses visites d’expositions horticoles ou de jardins car il en visita dans toute l’Europe.


RETROUVER LES ANTIQUITES ART NOUVEAU à l’Hôtel Dongier